Juste croisée

 

 

Je l’ai juste croisée

Alors que je marchais

Je l’ai juste croisée

Cela a suffi à me bouleverser

 

Sans raison je me promenais

Au loin dans la foule elle a émergée

Sans raison je déambulais

Plus loin pour une fois j’ai regardé

 

Pas à pas vers moi elle se dirigeait

De plus en plus belle elle m’apparaissait

Pas à pas vers elle je me dirigeais

De plus en plus j’étais hypnotisé

 

Puis le temps s’est complètement détraqué

Ce que je vivais, au ralenti je le percevais

Puis le temps s’est entièrement déformé

Afin de m’offrir un espace d’éternité

 

Elle s’est avancée, je l’ai admirée

Ses cheveux bruns dans la bise voyageaient

Elle s’est avancée, je l’ai contemplée

Tout d’elle magnifiquement m’attirait

 

Je l’ai juste croisée, cette beauté

Les effluves de son parfum m’ont envouté

Je l’ai juste croisée, belle cruauté

Tant de proximité sans intimité

 

Elle m’a dépassé, rencontre rêvée

Inoubliable moment dans ma mémoire gravé

Elle m’a dépassé, souvenir parfumé

Pour lui parler je me damnerais

 

Je me suis arrêté, puis lentement retourné

Dans cette rue elle n’était plus, évaporée

Je me suis arrêté, et longuement espéré

De ralenti il n’y avait plus, la vie reprenait

 

....

 

Devant un café, sur le papier, j’immortalisais

L’incroyable instantané de cette journée

Devant un café, sur le papier, je décrivais

Celle qui aurait pu être ma destinée

 

Quand soudain, par ces mots,  mon attention fut attirée

Pardon puis-je m’assoir à vos côtés, s’il vous plait ?

Quand soudain, des mots, sont venus m’ensorceler

Depuis, nous ne nous sommes plus quittés    

 

 

           

 

 

 

 

© " Poèmes... Po M… Po Aime… "
Toute reproduction totale ou partielle des images, des textes ou de l'apparence du site est interdite.




Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×